La distillation, ou l’obtention des huiles essentielles et hydrolats

/La distillation, ou l’obtention des huiles essentielles et hydrolats
La distillation, ou l’obtention des huiles essentielles et hydrolats2018-11-18T18:14:40+00:00

Qu’est-ce que la distillation ?

Le procédé de distillation consiste à faire passer la vapeur d’eau dans les parties des plantes aromatiques récoltées (fleurs de lavande, de thym ou de sauge, épines et branches de pin sylvestre ou de génévrier, feuilles de menthe etc.). C’est la vapeur d’eau qui va entraîner les huiles essentielles contenues dans les plantes aromatiques.
Deux cuves sont nécessaires pour distiller :

  • on remplit d’abord l’alambic en inox (= le vase de distillation) de notre récolte, qui laisse passer la vapeur d’eau
  • cette dernière sera ensuite refroidie et condensée lors du passage dans le serpentin, qui est plongé dans une cuve d’eau froide.
  • enfin, l’essencier ou le vase florentin permet de différencier les huiles essentielles et l’hydrolat : l’huile essentielle remonte car sa densité est plus faible que l’eau. L’hydrolat ayant une densité plus lourde est donc au fond de l’essencier.

Une durée de distillation variable selon les plantes

Selon les parties des plantes distillées, le temps et fréquence de distillation sera différent. Par exemple, il faut compter 45 minutes de distillation pour la lavande fine, contre plusieurs heures pour le genévrier.

Actuellement, nous ne disposons pas de notre propre alambic : nous utilisons celui d’un producteur voisin de Causses, et ami : Éric DARLEY, sur le Causse du Larzac (son site : Alambic du Larzac). Spécialisé dans l’aromathérapie depuis plus de 30 ans, ses conseils et soutiens sont très précieux ! N’hésitez pas à compléter vos huiles essentielles et hydrolats chez lui : qualité et échanges garantis !

c7498552e5dce624dec5c817bb2272f1"""""""""""""""""